Confidences

A la question « Comment faites-vous pour apprendre une leçon ? », Gaby, une petite 6eme, me confie que parfois, après avoir lu et récité dans sa tête, elle fait le poirier parce que ça peut aider la leçon à descendre dans le cerveau. C’est sa mère qui l’a dit.

A la question « ça va ? », Celia la jeune stagiaire de français finit par m’avouer que les enfants ça va à peu près mais les adultes… c’est l’horreur. Bien qu’elle ne connaisse l’établissement que depuis 10 jours, elle n’en peut plus des médisances, des deux clans, de machin qui lui explique sur un ton doctoral « la bonne méthode », de truc qui lui envoie un texto lapidaire, de bidulle qui lui recommande de ne rien partager avec machinchouette, de psychorigide qui lui a donné un mode d’emploi très précis de l’utilisation de « sa salle » et de «son ordinateur »… Je la félicite pour la rapidité de son analyse psychologique de la situation. « Mais comment fais-tu ? » me demande-t-elle. Franchement, je ne sais pas trop ; en dehors d’éviter assez régulièrement la salle des profs et la cantine. On rigole un bon coup et puis c’est reparti.

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. BeB
    Sep 26, 2018 @ 08:57:27

    Même si la clarté de l’esprit et la concentration paraissent être améliorées par le Poirier, je préfère de loin – car je ne pratique pas cette posture ! – plonger dans la méditation du beau Poirier sauvage de N. Bilge Ceylan. Te souviens-tu ? C’est le réalisateur turc, entre autres, de Winter sleep, que tu avais beaucoup apprécié et pour lequel tu avais rédigé un billet, il y a déjà pas mal de temps. Je viens de regarder ce que ce film paru en août devient : aujourd’hui, il joue dans une seule salle du 10ème arrondissement et à une seule heure 20 h 30 ! Peut-être l’as-tu vu…

    Bien que n’ayant pas été enseignante, je vois tout à fait le topo ; elle me rappelle aussi certaines ambiances d’autres lieux de travail. C’est bien que tu écrives ne pas savoir comment tu fais pour supporter car tu sembles finalement prendre certaines distances avec cette grisaille humaine là.

    Réponse

  2. Agathe
    Oct 05, 2018 @ 12:17:09

    C’est une question que je me suis souvent posée : pourquoi l’univers de la salle des profs est aussi mesquin ? C’est un grand mystère. (Je n’ai jamais été prof).

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :