Repos

Je me suis réveillée triste, usée, ratée, déprimée, vide, sombre. Depuis une semaine je me ratatinais en quintes de toux et en pensées maussades, ma voix était devenue rauque, mon cerveau laid et je tirais un peu trop sur la corde. Alors ce matin je me suis mise en arrêt, j’ai envoyé un mail à la principale pour lui signifier mon congé. Ras la boulette, ras la casquette. Un jour d’oubli, sans véritable temporalité : cela fait un bien infini, cela met du baume en coeur, ça regonfle sans que l’on sache exactement pourquoi et j’en avais besoin. Cette journée sera comme le parfum d’une rose, fugace mais précieux.

Publicités

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. le-gout-des-autres
    Mar 21, 2017 @ 15:39:08

    La temporalité, c’est un drôle de mot pour « trou de la Sécu ».
    Je sais, j’ai mauvais esprit… 😉

    Réponse

  2. BeB
    Mar 21, 2017 @ 21:17:07

    J’ai aussi de sérieuses quintes de toux et je pense de temps en temps à la tisane Calmetoux bio des Jardins de Gaia – il paraît que c’est une recette de grand-mère, (menthe poivrée, sauge, camomille, thym, fleurs de sureau, fleurs de tilleul, plantain lancéolé).
    Un oto-rhino m’avait dit de boire suffisamment d’eau.
    De toute façon, il y a toutes sortes de causes différentes à la toux. J’espère que la tienne va passer avec le repos.

    C’est bien, tu t’es offert plein de minutes heureuses. J’espère que cela va servir à quelque chose et te permettre de reprendre la vie habituelle avec un peu de force. J’emploie cette expression car j’ai fini le petit livre de Françoise Lefèvre. Consigne des minutes heureuses. Et je te promets que lorsque je vois un petit quelque chose dans la rue qui me fait plaisir, je pense à ce livre – bien que ce n’est pas tous les jours que je vois quelque chose de réjouissant dans mon quartier.

    Réponse

  3. mab
    Mar 22, 2017 @ 06:19:39

    Parfois il faut savoir dire stop.

    Réponse

  4. samantdi
    Mar 23, 2017 @ 20:47:49

    J’ai vécu la même chose il y a une quinzaine : plus de voix, des quintes de toux qui me séchaient sur place, une fatigue… Un matin, je ne suis pas allée travailler. Le médecin m’a arrêtée 3 jours, j’ai enchaîné avec le week-end, c’était une parenthèse qui m’a permis de reprendre des forces.
    Quand j’étais plus jeune, je tirais tirais sur la corde, jusqu’au bout, mais maintenant je me ménage. J’ai 56 ans, je risque de devoir travailler encore 8 ou 9 ans, et « qui veut voyager loin ménage sa monture »…
    Prends soin de toi.

    Réponse

  5. BeB
    Avr 02, 2017 @ 09:06:33

    Deux semaines de grand repos devant toi ! J’espère que cela va mieux, que tu vas t’aérer et que tu te prévoies des vacances bien méritées !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :