Un bon moment

J’ai poussé la porte d’une petite épicerie orientale et me suis retrouvée au milieu de quelques habitués. Une collègue très sympa m’avait proposé de nous retrouver pour un atelier massage : 15 minutes de massage assis, un thé et une pâtisserie dans cette boutique qu’elle fréquente régulièrement. Mon amie a eu un empêchement de dernière minute alors j’y suis allée toute seule. La propriétaire Belinda me met tout de suite à l’aise, m’installe sur une table microscopique que nous partageons à quatre. Un thé turc, noir, à la Bergamote et un gâteau sablé, parfumé à la fleur d’oranger et fourré à la noix. J’observe les rayons, les vins, les huiles parfumées, le raki puis la conversation s’engage, roule doucement, s’arrête, on peut alors de nouveau paisiblement observer la rue par la fenêtre. Le massage assis est super, fait avec cœur et intention par une femme costaude qui tient un restaurant russe mais veut devenir masseuse énergétique. J’apprends que les propriétaires forment un couple turc et arménien. Je suis repartie adoucie et revigorée avec plein de bonnes choses dans mon cabas me rappelant tout à coup combien l’attente est heureuse et facilement partagée quand nous laissons éteints nos téléphones portables.

Publicités

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. le-gout-des-autres
    Mar 18, 2017 @ 18:37:13

    Tu veux une adresse supplémentaire pour « plein de bonnes choses » turques ou arméniennes ?
    L’épicerie orientale Hératchian.
    Rue Lamartine, dans le IXème.
    Une splendeur !
    Des produits remarquables, faits avec talent, amour, vendus par des gens qui aiment ce qu’ils font.
    Bref, j’aime y aller, j’aime l’atmosphère affectueuse, à la fois calme et industrieuse qui y règne.
    Voilà…

    Réponse

  2. mab
    Mar 19, 2017 @ 07:23:00

    Vous me tentez tous les 2.

    Réponse

  3. BeB
    Mar 21, 2017 @ 21:00:04

    J’allais chez Hératchian dans mon enfance et je me souviens d’une pâte d’abricot qui se roulait ; c’était si bon que j’en avais mangé une trop grande quantité ce qui m’a donné bien mal au ventre et m’a détournée de ma friandise préférée. La dernière fois que j’y suis entrée, c’était pour un très bon feuilleté au fromage et leur fameux tarama brut. J’ai soudain l’envie d’y retourner car l’eau m’en vient à la bouche – d’autant plus que je n’ai pas dîné !
    Il y avait aussi l’épicerie Massis rue Bleue, à deux pas, si connue dans le quartier qui s’est transformée quasiment du jour au lendemain en supermarché. Une petite annexe existe rue de Trévise, au 26, et il parait que c’est pas mal du tout.

    Si tu viens dans le quartier, tu ne seras pas très loin de la Nouvelle Athènes, de la rue des Martyrs et du musée Gustave Moreau. Et du musée de la vie romantique que tu dois connaître je pense ; quel bon plan gourmand ce serait d’acheter ton pique-nique chez Hératchian et de le savourer dans ses jardins…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :