Remèdes à la mélancolie

Je suis tranquille, seule, dans la chambre, les écouteurs calés au fond des oreilles et j’écoute en podcast une émission de radio « Remèdes à la mélancolie ». Bien au chaud sous la couette, j’entends la voix colorée de l’invité, Christophe André, distiller des mots et des conseils. C’est bien. Au fond du couloir, des coups de sifflet répétés et stridents s’approchent. Je ne veux pas encore croire que ma tranquillité est finie mais Manga girl entre, allume, s’effondre sur le lit, gonfle ses joues et siffle puis fait du grizzli sur l’ipod ce qui électrocute la voix de Christophe André, qui s’efface pour laisser place à Adèle, puis Chostakovitch puis… Avaleur de Steak arrive, s’effondre sur le lit et se lance sur des observations historiogéographiques. Manga girl m’a demandé un écouteur, donc d’une oreille j’écoute Les fables de La Fontaine (parce qu’elle a fini par s’arrêter là dessus) et de l’autre je capte des questions sophistiquées auxquelles je dois répondre « Quel empire a conquis le plus de territoire ? Lequel a duré le plus longtemps… ». Quand j’essaie de m’échapper, Manga girl me saucissonne et m’écrabouille, je finis par crier « Au secours ». Alors tout le monde se met à crier et quand Saule arrive, les Schtroumphs unis m’accusent d’avoir voulu les torturer. Pendant que je suffoque Saule les regarde d’un air douteux.

N’était-ce pas le meilleur remède à la mélancolie ?

Publicités

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. le-gout-des-autres
    Jan 03, 2017 @ 18:32:03

    C’était un très chouette bouquin de Ray Bradbury.

    Réponse

  2. heure-bleue
    Jan 06, 2017 @ 10:26:10

    C’est surtout le meilleur mais on s’aperçoit de ça lorsque nos gamins ont fait leur nid.

    Réponse

  3. BeB
    Jan 07, 2017 @ 10:44:14

    Il faudra que la responsable de l’émission en fasse une sur les enfants. Tu es bien placée pour lui proposer ce « remède », ne penses-tu pas ? Elle pourrait t’inviter pour une interview. Et tu glisserais aussi un mot sur le regard de Saule ; ça aussi c’est pas mal.

    Ainsi tes enfants ne te laissent-ils pas faire tout le travail pour essayer de trouver tes remèdes à la mélancolie. Christian Bobin en a un de très expéditif comme tu peux voir :
    « La mélancolie se lève chaque matin une minute avant moi. Elle est comme quelqu’un qui me fait de l’ombre, debout entre le jour et moi. Je dois pour m’éveiller la repousser sans ménagement ».
    cf. La présence pure et autres textes

    NB. Tes deux Stroumphs ont l’air de s’entendre comme larrons en foire.
    Au moment de l’écrire, j’ai eu un doute. En vérifiant, je vois qu’au 16ème siècle, l’expression signifiait des compères s’entendant pour préparer un mauvais coup. Je suis sauvée ; notre époque n’y voit plus que deux personnes s’entendant à merveille. Plus aucune malignité là-dedans !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :