Samedi soir

Ils se retrouvent aussi le samedi soir, une vingtaine, successivement les uns chez les autres. Rémi, Flora, Sonia… les prénoms dont je me souviens. Ils se retrouvent pour jouer aux cartes, les femmes jouent au rami sur la table du salon, les hommes au poker sur des tables pliantes. Je traverse le palier. Tout ce monde s’occupe peu de la petite fille, cela parle et rit fort ; surtout les hommes. Est-ce qu’ils parlent politique car certains sont de droites, sionistes tout le contraire de mon grand-père ? Rémi est un personnage haut en couleur. Les femmes sont maquillées, apprêtées et chacun semble à cet instant avoir un appétit de vivre et la volonté de se réjouir ensemble.

Publicités

Se retrouver

Ils se retrouvent aussi le samedi soir, une vingtaine, successivement les uns chez les autres. Rémi, Flora, Sonia… les prénoms dont je me souviens. Ils se retrouvent pour jouer aux cartes, les femmes jouent au rami sur la table du salon, les hommes au poker sur des tables pliantes. Je traverse le palier. Tout ce monde s’occupe peu de la petite fille, cela parle et rit fort ; surtout les hommes. Est-ce qu’ils parlent politique car certains sont de droit, sionistes tout le contraire de mon grand-père ? Rémi est un personnage haut en couleur. Les femmes sont maquillées, apprêtées et chacun semble à cet instant avoir un appétit de vivre et de se réjouir ensemble.

Masque

Bien que Manga girl soit en 3eme, je dissocie mes élèves de 3eme que je trouve « grands » de ma fille que je trouve « petite ». Je ne sais pas trop à quoi attribuer ce phénomène mais je le constate. Une étrange aventure m’est cependant arrivée. Manga girl a eu une très bonne note à une rédaction et j’ai eu la curiosité de lire ce devoir qui était une critique littéraire d’ « Enfance » de Nathalie Sarraute. J’ai reçu un choc en lisant ses mots et son analyse. Mon « bébé » a l’air d’un bébé mais n’est plus un bébé. Sniff !!!

14 ans

Les choses s’accélèrent. Cela a commencé par la présence récurrente de deux copains de Manga girl : le clone de Robert Smith et la super copine. Je rentre le mardi, ils sont là. Ils viennent déjeuner le mercredi. Je rentre le vendredi, ils sont là. Gloussements, rires et signes de connivence. Il a fallu que j’explique à Manga girl que j’aimerais bien un peu de solitude lorsque je rentre du collège. Puis il y a eu l’anniversaire de Manga girl qu’elle a voulu fêter cette fois. Et puis ce soir où elle rentre tout excitée. Le clone de Robert Smith fête son anniversaire (qui était il y a trois mois) demain soir, il invite toute la troupe et sa cousine (tu sais celle qui était avec eux à la Japan expo et rue Keller), et tout le monde dort chez lui. Comment résister au bonheur ? Evidemment j’ai dit « oui ».

Bois de Vincennes

Ils ont mis leurs beaux vêtements. Mon grand-père porte un chapeau de paille. Est-ce dimanche ou un après-midi en semaine ? Ils sortent au bois de Vincennes, ils vont jouer aux cartes avec leur groupe d’amis. Table pliante et élégance, le tout dans la R19. Je ne les ai jamais vus en action mais toujours les préparatifs et le départ. Je crois qu’ils passent un moment agréable car cette sortie est régulière. Réunis ensemble, jouant aux cartes, discutant. Probablement certains ont amené à boire, à manger.