Le guet

Déjà cela me rendait triste de voir les deux policiers municipaux devant la synagogue de ma petite ville. Je regardais l’église juste en face, portes ouvertes, accueillante et j’avais un sentiment de peine et d’injustice. Oui, c’était triste de devoir assurer la sécurité d’un lieu qui ressemblait déjà à un bunker avec code à l’entrée, caméra de vidéo surveillance. Pourtant j’aurais dû me réjouir car les policiers n’étaient pas vraiment sur leurs gardes. Le matin, très tôt, je passais devant la voiture où ils papotaient au chaud à l’intérieur.
Après les événements de cette semaine, mon cœur se serre davantage, j’ai l’impression d’être dans une situation de guerre qui ne dit pas son nom. Ils ont le visage poupin, ces jeunes militaires. Très jeunes, avec leur large béret noir. Si jeunes, la peau rosée par le froid, la mitraillette au poing, ils font le guet. Ils ont reçu des ordres et leurs yeux sont en alerte : être les premiers à voir l’ennemi. A côté, nous passons. Je crois que personne n’oublie.
Hier au milieu de la nuit, ils gardaient déjà cette forteresse éteinte, sans vie. Alors ce matin, j’ai eu envie de les saluer. Ils ont mis quelques secondes à me répondre, probablement parce que leur ordre de mission n’autorise pas une seconde d’inattention mais lorsque j’ai évoqué qu’ils étaient chasseurs alpins, j’avais reconnu leurs larges bérets, ils m’ont dit venir de Grenoble.
Ainsi ils ont quitté leurs montagnes pour arpenter dix mètres carrés de macadam plat. J’espère que les responsables de Vigipirate ont organisé une rotation intelligente, que cette chair qui m’a l’air bien ingénue sous le treillis puisse au moins profiter de tous les monuments parisiens, qu’ils arpentent certes, mais qu’ils arpentent en revenant avec de jolis souvenirs.

Publicités

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. liliplume
    Jan 20, 2015 @ 18:34:47

    garder des lieux de culte… pffffff quelle époque …

    Réponse

  2. mab
    Jan 21, 2015 @ 07:07:18

    Mais où va le monde????

    Réponse

  3. le-gout-des-autres
    Jan 21, 2015 @ 10:32:44

    Il y a encore beaucoup de ces petits villages à Paris

    Réponse

  4. BeB
    Jan 22, 2015 @ 20:51:59

    Soudain, l’impression d’être dans une autre époque et un autre pays.

    Le guet doit être un peu difficile pour les soldats qui se sont engagés dans l’armée par envie d’aventure. Je suis aussi allée à la rencontre de deux d’entre eux, bien jeunes, leur position de guet était toujours aussi fixe, leurs yeux rivés tout autour, mais ils m’ont parlé et c’était sur un ton blagueur.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :