Mise à jour

J’espère que la mise à jour n’est pas terminée. Celle de l’ordinateur est toujours assez rapide, celle qui me traverse dure toujours quelques années mais jamais encore une décennie. Ne plus rien avoir qui se transforme m’a toujours fait peur. L’impression d’une petite mort. Je peux marquer les dates des moments qui basculent. Des moments précis où l’hésitation disparaît et la marche avant se met en place. Je ne suis pas faite pour savourer. Aucune arrivée ne semble m’attendre. En fait je déteste les arrivées. Être le ruisseau qui coule, la tranquillité mais toujours le mouvement, le contact dérivant des petits cailloux.  Méditer en écoutant Christophe André me fait du bien mais j’ai l’impression d’imiter un poisson rouge dans un bocal.  Il me faudra faire beaucoup de progrès pour trouver l’oxygène dans l’instant. Non, je n’aime que courir, vagabonder, être fatigué et me reposer. C’est un luxe d’être libre, de se promener, de ne pas souffrir, de ne pas avoir peur.

Publicités

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. le-gout-des-autres
    Sep 21, 2014 @ 17:17:00

    « L’impression d’une petite mort. »

    C’est toujours ça de pris, profite bien de l’instant…
    La petite mort est fugitive mais est un moteur puissant, Seringat.
    Très puissant…

    Réponse

  2. mab
    Sep 22, 2014 @ 05:54:09

    Toi tu me mets le moral dans les chaussettes ce matin.

    Réponse

  3. Anita
    Sep 22, 2014 @ 09:29:23

    Trouver son oxygène, tout est là.

    Réponse

  4. heure-bleue
    Sep 23, 2014 @ 11:37:10

    La petite mort, j’adore cette expression..

    Réponse

  5. BeB
    Sep 25, 2014 @ 14:59:44

    Tu aimes ce qui se transforme.. Mais je déteste la transformation que je subis : un modem qui n’est plus adapté aux temps actuels, qui tombe en panne, une promesse de mon opérateur d’envoyer une nouvelle box, l’envoi annulé on se demande pourquoi et ce matin un technicien situé au Maroc (!) qui me promet de m’envoyer une box pour dans une semaine. Avant la panne, un message me demandant de faire 199 mises à jour que j’ai faites par un jour de soleil. Et tout cela pour rien, c’était probablement parce que le « système » était en train de flancher. Avis pour le cas où pareille mésaventure t’arriverait. Tu as écrit un billet sur la mise à jour d’ordinateur, juste au moment où je vivais ces affres…
    J’apprécie ta franchise sur ce que tu vis, et que tu l’écrives. Cela fait écho avec mon état d’âme. L’impression de devoir faire tant d’efforts pour se faire un horizon où respirer…et profiter de toutes ces choses si simples dont tu parles à la fin de ton billet et si nécessaires.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :