Clap de fin

En rangeant mon mini bureau, j’ai retrouvé la progression de troisième que m’avait envoyée Samantdi à la rentrée dernière. C’est un petit signe, comme un gri-gri.

Cette rentrée s’annonce bien différente ; je suis à la fois plus inquiète mais davantage réaliste et expérimentée. Fini l’illusion d’une grande histoire d’amour avec un public lisse et attentif. Fini l’illusion que je patinerais du premier coup parfaitement sans tomber, sans goûter la glace. Fini, l’idée qu’enseigner le français serait la source d’une véritable réparation et donc d’une révélation.

Je m’interroge encore sur ma capacité à me sentir suffisamment sûre de moi face à des quatrièmes et des troisièmes. Il faut être capable de se persuader qu’ils aspirent à une servitude volontaire. Il faut être en moyen d’être ce monarque ferme et bienveillant.

D’un autre côté, je crains de ne pas leur ouvrir de voie et de m’enfermer dans de l’étriqué par besoin de sécurité.

Le pas de l’âne mais un pas de l’âne qui soit capable de sortir du chemin, de vaciller et d’accepter l’incertitude des routes  jamais empruntées.

Qu’est-ce que réussir ?

En fin d’après-midi, j’ai envoyé un sms à ma très chère tutrice, celle qui m’a beaucoup aidée l’année dernière. C’est une chance de l’avoir toujours à mes côtés, celle qui aime tant Cyrano et Romain Gary.

A ceux qui rentrent ou qui sont rentrés, à ceux qui ne rentrent pas, je vous souhaite un très bon premier septembre. Nous quittons la terme ferme des grandes vacances pour une nouvelle traversée.

Publicités

7 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. le-gout-des-autres
    Août 31, 2014 @ 17:45:27

    « Il faut être capable de se persuader qu’ils aspirent à une servitude volontaire. »

    Alors qu’ils croient que le beau est scie…
    Ouais, bon…

    « Il faut être en moyen d’être ce monarque ferme et bienveillant. »
    Ça c’est beau comme dans un document de l’IUFM…
    Fait gaffe, Seringat, bientôt tu vas écrire « nous n’avons pas été en capacité de » au lieu ne « nous n’avons pas été capables de ».
    Et ça, c’est dramatique.
    Tu ne seras alors plus lue que par des enseignants.
    Tu ne sortiras plus jamais de l’EN.
    Même quand tu allumeras ton PC.
    Tu te rends compte ?

    Réponse

  2. mab
    Sep 01, 2014 @ 05:37:16

    Bonne rentrée et ne te bile pas trop.

    Réponse

  3. eleonortrois
    Sep 01, 2014 @ 20:00:48

    J’aime ta dernière métaphore, surprenante mais riche…moi qui ai tendance à considérer (enfin, à souhaiter comme telles…) les vacances plutôt comme une dérive entre les continents inamovibles que sont les mois de labeur…

    Réponse

  4. liliplume
    Sep 02, 2014 @ 12:46:55

    je te souhaite une bonne rentrée et des élèves faciles…ça doit exister, non ?

    Réponse

  5. BeB
    Sep 02, 2014 @ 18:25:54

    Merci pour tes souhaits de bon 1er septembre ; même si l’on n’est pas enseignant, ou scolaire, cela donne un goût de rupture, avec l’automne qui se rapproche avec ce nouveau mois… Mais non, c’est encore – et enfin- l’été sur Paris… J’espère que ce 2 septembre aura été. Souhaits pour qu’ils aient envie d’apprendre avec toi et qu’un lien satisfaisant se crée avec les jours à venir – c’est une des façons de répondre à ta question sur « réussir » …

    Réponse

  6. heure-bleue
    Sep 03, 2014 @ 09:52:03

    Pour BeB. Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément.
    Tout ça pour dire que le jargon est un langage réservé à une profession…

    Réponse

  7. BeB
    Sep 03, 2014 @ 17:40:25

    Petite correspondance parallèle avec H.B. et merci Heure Bleue. (tu m’excuses cet aparté Seringat ? Je suis venue, par curiosité, regarder ton blog, me demandant s’il y aurait des nouvelles, de bonnes de préférence, et je vois cette note d’Heure Bleue, qui semble pour moi – mais je ne vois pas trop pourquoi… et je me dis que je me suis peut-être mal exprimée….). NB. Je vais, quand je peux, sur votre site, en passant par le blogroll de Seringat, ce qui me fais atterrir sur l’ancien, et je savoure vos billets ; de temps en temps ceux du Goût, d’un tout autre style – en me demandant toujours où vous étiez libraire, pour une raison que vous ne pouvez deviner…Et j’apprécie de vous retrouver ici, comme mab, et certains autres..
    . Le blog de Seringat est le seul sur lequel je fais un commentaire : c’est le premier blog sur lequel j’ai atterri (et puis cela prendrait un temps fou de naviguer ici et là sinon et j’essaie de limiter ma présence sur mon ordinateur).

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :