Poil au menton

Je pars à Menton

Le pays du citron

Toute seule

Toute seule

Toute seule

C’est pas subi

Mais bien choisi

Au moins je n’enquiquinerai personne

Ah ciel !

Y’aura-t-il un ogre ?

Une méchante personne ?

Un drame sournois ?

Le silence oppressant ?

Le vide qui me mangera tout cru ?

Ah ciel !

Voilà mon cœur qui palpite

La tête dans les vaps

N’es-tu pas ridicule ?

Grande nouille

Petite asperge

Tu sais bien

Que le train arrivera bien

Je pars à Menton

Le pays du citron

Toute seule

Toute seule

Toute seule

Avec mon stylo, mes 25 copies

et tous mes gris-gris

Mon dieu, quelle aventure !

On ne se refait pas

Non, décidemment

On ne se refait pas.

Publicités

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. BeB
    Avr 12, 2014 @ 10:41:11

    Lu très vite ton poème. Je le relirai. Mais, en gros, je suis déjà partie toute seule là-bas, il est vrai que j’y avais une amie, mais je ne la voyais presque pas : je prenais le bus tous les jours, départ le matin, retour le soir, pour visiter les villages adorables dans la montagne. Organisation : l’office de tourisme de Menton.
    Pas cher du tout l’aller-retour. 1 euro si je me souviens bien.
    Je ne te mens pas : ce fut très très bien. J’étais aux anges.
    Mais toute seule ! ça alors ! je verrai pourquoi, quand je te relirai parce que maintenant je n’ai plus le temps pour cela.
    Et dire qu’il faut que je lise ton autre billet antérieur. Je n’arrive plus à suivre.
    Mais tu écris tant… Pour notre plus grand plaisir.
    Mais toute seule, ça alors. Mais pourquoi pas. Ce sera très très bien. Je t’assure.
    Et si tu as besoin de parler à quelqu’un, pas de problème. On trouve toujours.
    NB Tu peux aussi faire une incursion un jour au casino. Sans intérêt, pour moi ; pas envie de jouer à ces jeux. Mais il y avait des hôtesses qui offraient un stylo et il m’a bien servir. Et un cocktail gratuit aussi. Il est vrai que c’était l’été. Le panorama sur les visiteurs dudit casino m’ont étonnée : il y a matière pour un billet sur ton blog.
    BONNES VACANCES !

    Réponse

  2. BeB
    Avr 12, 2014 @ 10:43:27

    je suis pressée -comme le citron de Menton si bon et si joli à regarder ; je jette un coup d’œil sur la fin de mon message et je ne sais pourquoi mon œil tombe pile sur « servir ». Lire « servi » bien sûr. Tu auras rectifié. Mais je n’aime pas laisser des fautes… Comme toi – qui n’en fait jamais…

    Réponse

  3. fauvette
    Avr 12, 2014 @ 21:48:08

    Moi aussi je pars à Menton, mais pas toute seule. Si je te vois à la terrasse d’un café ou sur la plage en train de corriger tes copies, je te fais signe !

    Réponse

  4. mab
    Avr 14, 2014 @ 05:59:29

    Profite bien

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :