Sans titre

Pas grand chose à dire, si ce n’est quelques pensées amères. Alors autant éviter et préparer son sac pour demain. Juste la vue sur mon jardin en pots que je me plais à regarder si souvent.

P1000431

Publicités

Menton

Je n’ai pas trouvé d’ogre sous les galets,

Mais je m’y suis reposée,

Tranquille,

Seule,

Bercée par la musique

Le parfum du jasmin et de la fleur d’oranger.

 

la ville aux couleurs italiennes

la ville aux couleurs italiennes

P1000350

ruelle de la vieille ville

ruelle de la vieille ville

chartreux de la vieille ville

chartreux de la vieille ville

j'aimerais bien l'accrocher à ma porte

j’aimerais bien l’accrocher à ma porte

un joli oranger en descendant par les ruelles

un joli oranger en descendant par les ruelles

un jardin d'agrumes : citronnier,

un jardin d’agrumes : citronnier,

mandarinier,

mandarinier,

kumquatier

kumquatier

L'Orient Palace, aujourd'hui transformé en copropriété.

L’Orient Palace, aujourd’hui transformé en copropriété.

La villa Ephrussi vers le cap Ferrat

La villa Ephrussi vers le cap Ferrat

La vue des jardins, six jardins à thème

La vue des jardins, six jardins à thème

La mer à travers les grappes mauves de la glycine

La mer à travers les grappes mauves de la glycine

le jardin espagnol

le jardin espagnol

le jardin lapidaire : érable pourpre, azalées fushia, rhododendron violet, jasmin, fraîcheur d'une fontaine et pierre moussue, mon préféré.

le jardin lapidaire : érable pourpre, azalées fushia, rhododendron violet, jasmin, fraîcheur d’une fontaine et pierre moussue, mon préféré.

P1000364

Car vous tremblez, comme une feuille entre les feuilles! Car tu trembles! car j'ai senti, que tu le veuilles Ou non, le tremblement adoré de ta main Descendre tout le long des branches du jasmin! Cyrano

Car vous tremblez, comme une feuille entre les feuilles! Car tu trembles! car j’ai senti, que tu le veuilles Ou non, le tremblement adoré de ta main Descendre tout le long des branches du jasmin!
Cyrano

la jardin japonais

la jardin japonais

la jardin exotique

la jardin exotique

En haut du village Saint-Agnès, les ruines du château. La vue côté mer.

En haut du village Saint-Agnès, les ruines du château. La vue côté mer.

la vue côté montagne

la vue côté montagne

la ciste

la ciste

Il faut bien finir,

Il faut bien finir,

alors ce sera sur la mer...

alors ce sera sur la mer…

Poil au menton

Je pars à Menton

Le pays du citron

Toute seule

Toute seule

Toute seule

C’est pas subi

Mais bien choisi

Au moins je n’enquiquinerai personne

Ah ciel !

Y’aura-t-il un ogre ?

Une méchante personne ?

Un drame sournois ?

Le silence oppressant ?

Le vide qui me mangera tout cru ?

Ah ciel !

Voilà mon cœur qui palpite

La tête dans les vaps

N’es-tu pas ridicule ?

Grande nouille

Petite asperge

Tu sais bien

Que le train arrivera bien

Je pars à Menton

Le pays du citron

Toute seule

Toute seule

Toute seule

Avec mon stylo, mes 25 copies

et tous mes gris-gris

Mon dieu, quelle aventure !

On ne se refait pas

Non, décidemment

On ne se refait pas.

De l’avantage d’avoir deux parents

Il y a peu de temps Manga girl émettait le souhait, encore flou, de créer un blog pour parler de ses passions les mangas et le jeu ACNL. Je restais évasive, pensive. De toute façon tu n’as pas d’adresse mail lui répondit son frère. Pendant quelques jours je m’interrogeais  : est-ce une idée raisonnable ? elle n’a que onze ans. Oui mais souviens-toi, tu aimais écrire quand tu avais onze ans. Sauf que là, plus rien n’est secret. Et si elle y passe trop de temps… et blabla et blablabla intérieur.

Un soir, alors que j’étais allongée à me reposer sur le lit, j’entendis la voix de son père dans la cuisine : « D’accord, on te créera une adresse mail dimanche… »

Ainsi la chose fut tranchée, à l’insu de toutes mes tergiversations secrètes. Et j’en souris encore.

Equinoxe

L’air embaume. C’est la période délicieuse des arbres en fleurs. Des effluves lourdes et sucrées ont envahi nos rues. L’hiver a été plus léger qu’une bulle, il est passé inaperçu. Le temps s’écrit et file, déjà nous allons vers le solstice. Printemps aux mains légères, laisse-nous profiter de ta caresse.