Marmotter

L’hiver est une invitation à la paresse. Sous la couette, je fais la sieste. Le teint blanc du ciel. Tout est plus lent. Le drap fraîchement lavé peine à sécher. Rien ne nous invite vers le dehors.  On sent le coulis d’air froid qui descend du haut de la fenêtre.

Dans l’hiver, rien ne presse, même si le temps continue de s’écouler vite, même si la nuit arrive trop tôt. L’hiver est favorable à ceux qui vivent dans les appartements. Pas l’envie urgente de quitter les sols secs des moquettes, des parquets.

Pourtant ce matin, je suis sortie. Le parc ne ressemble plus au parc.  Tout de camaïeux gris et bruns, quelques fleurs ont subsisté, l’aubépine peut être, une rose blanche très simple, formée de quelques pétales et teintée de rose. Le parc ne se ressemble plus car tout est visible, il n’y a plus de secrets, plus de recoins. Le regard traverse les espaces et je peine à reconnaître mes chemins. Buissons, taillis, prairies, le parc est tondu, taillé, nettoyé.

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. liliplume
    Jan 13, 2014 @ 18:47:21

    Plus il va faire froid plus on aura envie de marmotter comme tu dis

    Réponse

  2. BeB
    Jan 14, 2014 @ 11:23:38

    Le soleil est pourtant là, qui devrait nous donner un peu de pep. Je pantoufle aussi, comme dimanche après-midi et presque tous les jours quand la nuit tombe. Nous sommes pas mal à marmotter. L’hiver.. Et le vent avec ses nouvelles du monde à dormir debout…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :