De mal en pis?

Bien sûr, j’ai lu avec attention vos commentaires et plus particulièrement celui de Samandti que je remercie. Mais bon… malgré ma bonne volonté, je ne réussis pas à être une reine et j’ai bien des difficultés à gérer ces grandes saucisses.

J’ai tenu mardi (il faut dire qu’ils ont planché sur un devoir de brevet), j’ai tenu jeudi en donnant 2 punitions. Mais aujourd’hui, j’ai senti cette boule au ventre, la chaleur qui monte, l’envie de fuir, de tout arrêter et puis j’y suis allée, en prenant l’air de rien, je suis entrée dans la classe.

Pas envie de lutter, j’ai attendu. Les punitions avaient été faites mais pas envie du bras de fer, je me sentais perdante. Alors j’ai laissé aller les choses, on peut dire qu’ils ont pris le pouvoir. Je sais, c’est mal, mais je ne pouvais faire autrement. Je ne pouvais plus entrer dans cette classe avec cette « pas envie », ce stress qui vous donne le dégoût, ce n’est pas possible, il faut avoir envie de venir. Pourtant j’ai réussi à les accrocher sur un extrait d’un long dimanche de fiançailles, à  les intéresser sur la condition des soldats, les mutineries, les gueules cassées. A certains moments la classe a été une classe vivante qui participait, et même les pires levaient la main. Mais je les ai perdus, dès qu’il a fallu passer à l’écrit. J’ai regardé leur emploi du temps, impossible de les coller pendant une heure où j’ai cours, il va donc falloir que je reste une heure de plus au collège si je veux les coller.

L’un d’eux s’est mis à décompter en regardant les autres, il ne s’était pas trompé, à zéro la sonnerie a retenti et je les ai libérés, sans leur donner de devoirs, bien plus fatiguée qu’eux.

Ils se soudent sur mon dos, sont partis en me disant tous « Au revoir Madame, Bon week-end Madame » avec la banane. On peut les comprendre, un cours comme ça, c’était l’aubaine.

Ce la donc risque d’être très difficile avec cette classe. Malheureusement cela suffit pour me déstabiliser. Faut tenir. Aujourd’hui, pour tenir, je ne pouvais pas faire autrement car sinon, je serais partie.

 

Publicités

14 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. samantdi
    Sep 13, 2013 @ 18:06:04

    Ah la la, pauvrette, il ne faut pas te décourager !
    Quelques petits trucs : le passage à l’écrit est TOUJOURS difficile alors prévois pour ton heure de cours une alternance oral/écrit avec de petites choses à l’écrit où ils seront en réussite.
    exemple : une question en classe sur le texte, ils répondent, tu valides, tu dictes un modèle de 2-3 lignes (genre : réponse avec extraits du texte entre guillemets + n° des lignes) Puis tu leur demandes de le refaire pour la question suivante, tu nommes 3 élèves et tu corriges leur prépa au bureau, tu leur attribues des points qu’ils peuvent « capitaliser » (2-3 pts)
    Valorise toujours bien leur réussite et s’ils ne sont pas très forts, fais de toutes petites unités.

    Demande peu à l’écrit pour commencer, mais sois ferme sur ce que tu demandes et surtout fais refaire la même chose X fois jusqu’à ce qu’ils aient compris (j’introduis ma réponse, je cite le texte, je mets la ligne entre parenthèses) et qu’ils se disent qu’ils peuvent y arriver.
    Si les questions de leur manuel sont trop jargonnantes, récris-les. (« le narrateur extradiégétique », on s’en tamponne le coquillard par exemple, et certains termes de grammaire sont carrément incompréhensibles, ignore-les)

    Surtout garde confiance en toi. Tu restes la REINE. Pense que la REINE a parfois des « horae horribilis » mais qu’elle traverse les épreuves armée de son imperméable et d’un foulard imprimé sur la tête.

    N’hésite pas à utiliser mon mail.
    Je t’embrasse très fort, tu vas voir, ça va aller.

    Réponse

  2. liliplume
    Sep 13, 2013 @ 19:57:22

    Ce n’est que le tout début, tu vas surmonter, c’est sûr !

    Réponse

  3. whiterabbit
    Sep 13, 2013 @ 20:42:01

    Comme je comprends ce que tu vis!…Courage! Pense aux autres classes!

    Réponse

  4. lanabc
    Sep 13, 2013 @ 21:08:57

    Cette note me fends le coeur, me fait mal aux tripes pour toi. Courage ce n’est que le début. Tu sais cet aprem, je me demandais pourquoi j’avais pris un Ce1, que c’était une cata etc… Mais tout comme toi, on va rebondir et REUSSIR !!!

    Réponse

  5. mab
    Sep 14, 2013 @ 06:26:38

    Fais confiance à Samantdi, ses élèves l’adorent, il doit bien y avoir une raison à cela.

    Réponse

  6. BeB
    Sep 14, 2013 @ 09:13:29

    J’ai le blues de ne pas pouvoir t’aider, mais tu vas trouver comment t’imposer, peut-être par tâtonnements comme quand on est en rodage dans un métier. C’est vraiment chouette de sentir le soutien de Samantdi ! Elle sait de quoi elle parle. Repose-toi bien pendant le week-end surtout, fais le plus de choses agréables qui te fassent du bien et te détendent pour récupérer. Et en avant toute pour la semaine prochaine avec un plein d’énergie et une nouvelle note de fin de semaine qui nous parle de nouveaux petits succès.

    Réponse

  7. heure-bleue
    Sep 14, 2013 @ 10:30:16

    Le collège, c’est l’horreur, c’est le moment de l’écrémage et tu as le pire et le meilleur. Le Goût a réussi par être horrifié par le langage châtié des gamins du collège lorsqu’il attendait sa petite fille à la sortie de l’école primaire

    Réponse

  8. fauvette
    Sep 14, 2013 @ 12:30:27

    Tu vas devenir la Samantdi-2, et tu vas voir cela va aller beaucoup mieux. Il n’y a rien de catastrophique pour l’instant. Ils te testent, mais avec les bons conseils de notre amie je pense que tu peux relever le défi.
    Aller Seringat, moi j’ai confiance en toi.
    Amicalement !

    Réponse

  9. El
    Sep 14, 2013 @ 20:39:42

    Pour les conseils pratiques, rien ne vaut Samantdi bien sûr ! Pour les encouragements, tes intimes inconnus sont là…Pour le moral : surtout, ne rien dramatiser de ta situation présente. Ce cours-là s’est mal passé, et alors ? Ce ne sera pas toujours ainsi, et tu vas t’en sortir, forcément. Tu vas trouver des repères, mieux les connaître, savoir sur quels élèves tu peux compter et t’appuyer. Une idée comme ça : aurais-tu la possibilité de créer des petits groupes ? La classe de 4ème avec qui on a fait un partenariat l’an dernier était vraiment super dure (et ils n’avaient même pas l’objectif du brevet pour se cadrer un peu), mais dès qu’on les a fractionnés, ça fonctionnait. Et bien sûr, un projet. Éventuellement avec d’autres profs ? Tiens bon, après les ajustements ça ira. Et tu as quand même eu déjà du positif sur ce dernier cours…

    Réponse

  10. seringat
    Sep 15, 2013 @ 16:17:31

    Merci beaucoup pour tous vos petits mots, cela m’a beaucoup émue et touchée. Même si ce n’est pas la grosse frite mais plutôt l’ambiance tord-boyaux, je vais y aller demain et m’efforcer de tenir le coup.

    Réponse

  11. berthoise
    Sep 15, 2013 @ 17:01:51

    Je te souhaite du courage et de la détermination pour demain.

    Réponse

  12. BeB
    Sep 15, 2013 @ 19:13:45

    Tu n’as peut-être pas envie de lire quelque chose sur ce que disent quelques enseignants de la rentrée.. J’hésitais à te l’écrire mais le voilà tout de même car je suis tombée sur un article du Huffington post : http://www.google.fr/#psj=1&q=huffington+post+rentr%C3%A9e+des+classes+des+enseignants
    et
    http://www.huffingtonpost.fr/2013/09/02/rentree-des-classes-grand-saut-nouveaux-enseignants_n_3842044.html

    Un témoignage d’une enseignante notamment : « lorsqu’on se rend compte que l’on a trop de classes et qu’on ne tiendra pas le coup, il faut le dire dès le début. Beaucoup de jeunes enseignants ne le savent pas mais c’est toujours possible de changer, » précise Jade. »
    Et une autre : « Il y a beaucoup du comédien dans le professeur, Et comme tout bon acteur, l’enseignant doit jouer juste, or « la mue peut être longue » prévient Tiphaine.  »

    Je me joins à Berthoise pour te souhaiter du cœur à l’ouvrage, de l’autorité et le plus possible de détachement avec ce qui peut te bouleverser.

    Réponse

  13. le-gout-des-autres
    Sep 16, 2013 @ 14:37:43

    Samantdi me semble avoir raison, mais qui suis-je pour en juger…
    Et n’oublie pas, si tu n’arrive pas à être la Reine, il y a toujours une échappatoire:
    Tu peux devenir Dictateur ! (éclairé si possible, mais dictateur…)

    Réponse

  14. le-gout-des-autres
    Sep 16, 2013 @ 14:38:31

    « Si tu n’arrives » évidemment…
    Ah la la, ces claviers… 😉

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :