Collé!

Mon souriceau, alias Avaleur de steack, a 13 ans. C’est probablement le seul enfant de France et de Navarre qui fera sa rentrée en seconde avec un cartable à bretelles. J’admire sa force d’esprit car c’est son choix, comme son refus de céder à toute mode vestimentaire. Pourtant j’imagine que cela n’a pas dû être facile. Tout ça pour dire, qu’il avait dix ans à sa rentrée en 5ème quand début octobre, il me tendit un mot écrit en rouge par son professeur de français : « Merci de m’appeler d’urgence ! ». J’appelais illico et tombait sur Mme Duchemin, une voix un peu âgée. Voici la conversation qui s’ensuivit :

–      Il est mignon votre fils, on lui donnerait le bon dieu sans confessions….

–      (silence de la mère).

–      Je l’ai bien observé depuis quelques temps, il sort son livre, il ouvre son livre, il le feuillette…

–      (toujours silence de la mère)

–      Mais je lui ai demandé où était son classeur et vous savez ce qu’il m’a répondu ?

–      Non.

–      Je ne sais pas trop. JE NE SAIS PAS TROP.

–      (silence de la mère qui imagine le dialogue ubuesque entre son fils et son professeur de français : Comment ça tu ne sais pas trop ? Tu as un classeur oui ou non ? Je ne sais pas trop…).

–      Alors je l’ai collé !

–      Vous avez bien fait, je vais voir ça avec lui. Mais ses cours, ils sont où ?

–      Je crois que ce n’est pas trop la peine de chercher…, me répondit-elle.

Voilà donc un bon mois, que le souriceau se la coulait douce, discrètement, sans se fouler le poignet, sous le prétexte qu’il me donna ensuite, les yeux remplis de larmes et la voix chevrotante :

–      Mais tu ne m’as pas acheté le classeur bleu !

Publicités

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. liliplume
    Juil 12, 2013 @ 19:28:21

    il a un an d’avance ce petit et il est rusé !

    Réponse

  2. BeB
    Juil 13, 2013 @ 17:39:54

    Entre les réparties du jeune Krousty et celles de ton fils il y a quelques années – mais je suis sûre que cela continue – à quelles réparties as-tu eu à faire ! Je serais restée sans voix ; c’est sûrement ce qui t’arrivait, et il y a de quoi, parce que nous n’avons pas droit à la retransmission de ta réplique…

    Réponse

  3. El
    Juil 14, 2013 @ 20:54:31

    Deux ans d’avance et des répliques à la Bartleby (son « je ne sais pas trop » est le cousin de « I would prefer not to », non ?), ton Avaleur de Steack est surprenant…

    Réponse

  4. le-gout-des-autres
    Juil 15, 2013 @ 06:28:42

    Il est assez étrange que seuls les élèves d’enseignants réussissent à « sauter » des classes.
    Non ?
    J’ai souvent remarqué qu’à capacités et connaissances égales, les autres enfants avaient toujours le petit quelque chose qui les empêchait de « strapper » le CP ou de passer en seconde.
    Genre « il manque de maturité », « c’est vrai mais ce serait tellement mieux qu’il suive le cursus standard sinon il risque d’être un peu perdu », etc.
    Je suis heureusement d’une époque où la précocité bachelière ne tenait compte que des connaissances de l’enfant, pas de la profession des parents…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :