Petite

Petite, ma mère me disait avec satisfaction : « Pour Hitler, tu n’es pas juive, pour Israël, tu l’es ».

A partir de là, il y a eu beaucoup de contradiction.

D’abord l’absence du religieux, l’absence d’une langue identitaire, l’absence des rites. Un père qui n’était pas juif.

Etre juif, c’était un constat vide. Très vide, puis une identité repoussoir, effrayante.

Bien sûr, mes grands-parents maternels vivaient sur le même palier. Je n’entendais pas leur accent. Le yiddish et le français faisaient partie d’un tout indifférencié, une langue qu’on parle. J’ai intégré des mots de yiddish et j’ai découvert que c’était du yiddish parce que les autres ne connaissaient pas ces mots. « Tu connais pas le pépèk ?» que je disais à mes camarades en désignant le nombril. Ils ne connaissaient pas le pépèk et ça m’en bouchait un coin.

Il y avait aussi le strudel de ma grand-mère, toutes sortes de boulettes, une carpe vivante, une fois, dans la baignoire.

L’identité raide aussi. L’élégance, la classe française, le langage et les gestes soutenus, le « tiens-toi droit ». Et puis  le silence et les cris.

Il fallait l’être sans l’être.

Il fallait l’être pour la fidélité à nos morts. Il fallait ne plus l’être pour la vie.

Publicités

8 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. le-gout-des-autres
    Juil 09, 2013 @ 08:49:35

    Tu sais que si tu continues comme ça, tu vas te retrouver à « schnorrer » rue des Rosiers…

    Réponse

  2. BeB
    Juil 09, 2013 @ 10:02:59

    – Georges Perec aussi avait employé ce mot de « vide ». Dans « Je suis né » : le questionnement de son héritage ressenti comme une absence, un creux qu’il s’efforcera d’ habiter à sa façon.
    – Suite à ce que te disait ta maman : pour le gouvernement de VICHY
    1er statut : 3 octobre 1940 article 1 : « est regardée comme juif toute personne issue de trois grands-parents juifs ou de deux grands-parents de la même race si son conjoint lui-même est juif ».
    Le 2ème statut du 2 juin 1941 modifie la définition en l’élargissant. Article 1 : Juif celui ou celle, appartenant ou non à une confession quelconque, qui est issu d’au moins trois grands-parents de race juive, ou de deux seulement si son conjoint est lui-même issu de deux grands-parents de race juive. Est regardé comme étant de race juive le grand-parent ayant appartenu à la religion juive ».

    L’ARTICLE 2 aggrave la précédente disposition : « est regardé comme juif : celui ou celle qui appartient à la religion juive, ou y appartenait le 25 juin 1940, et qui est issu de DEUX grands-parents de race juive.

    Réponse

  3. liliplume
    Juil 09, 2013 @ 20:53:40

    moi c’est le contraire : pour Hitler je l’aurais suffisamment été, pour Israël non.

    Pour moi c’était : ne pas l’être tout en sachant que on l’est un petit peu mais ne pas vouloir l’être plus et privilégier la partie qui ne l’est pas tout en s’interrogeant sur la partie qui l’est mais ne doit pas se savoir… me suis-je bien fait comprendre, mdr !!

    Réponse

  4. BeB
    Juil 10, 2013 @ 09:49:20

    Bien sûr que c’est clair Liliplume !
    La phrase, étant à l’imparfait, pourrait signifier que le questionnement a pris fin ou a trouvé quelques réponses.. Il est vrai que le questionnement passe par toutes sortes d’oscillations et arrive, petit à petit, à une apparente stabilité..
    Nous sommes beaucoup de ces générations d’après-guerre à avoir vécu et/ou nous vivre comme des questions ambulantes, à chercher des rattachements à nos héritages, par ce bout ci ou par celui-là. Hier, dans un wagon de métro, une citation de Confucius, semble-t-il connue : « Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions. » . Quelle tâche supplémentaire..

    Réponse

  5. seringat
    Juil 10, 2013 @ 22:01:27

    Je confirme, c’est très clair, Liliplume. Quant à Confucius, il fait des ravages dans le métro. Beb As-tu lu celle-la? : « On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte que l’on en a qu’une ».

    Réponse

  6. BeB
    Juil 11, 2013 @ 08:15:31

    Merci Seringat ; oui, oui, j’ai vu aussi cette phrase de Confucius dans la semaine – je l’ai recopiée. Cela me semble presque incroyable qu’on les remarque, écrites en tout petit, noyées parmi les placards de publicité ; c’est une toute petite respiration dans ce lieu bien encombré et parfois il m’arrive de rester fixée sur ces encadrés « Aimer la ville » pour essayer de me déconnecter du reste. Cela devient presque un réflexe quand j’entre dans une rame..

    Réponse

  7. BeB
    Juil 15, 2013 @ 10:29:42

    Tes billets me font toujours penser à tant de choses, même plusieurs jours après.. J’ai entendu une intervention de Janine Gerson (sur son livre Bella. Itinéraire mémoriel par Janine Gerson ) dont je ne peux m’empêcher de te parler ; c’est entre autres la relation d’une fille Marianne… et de sa mère Bella (au fait, tu rencontreras Berthe ?) , qui n’a jamais parlé de sa vie pour des raisons d’intégration et cela consistait, disait-elle, à devenir transparent, à s’assimiler sans faire de vagues.. .Dans le résumé du livre (Edition Edilivre classique) une citation d’Edgar Morin sur l’appartenance de l’individu qui passe par les traditions culinaires.. C’est tellement vrai..
    Et puis par rapport au yiddish, qq tables-rondes thème « ce que j’ai reçu en partage… »
    http://yiddishweb.com/category/ecouter-conferences-passees/cequejairecuenpartage/feed/

    Réponse

    • Janine
      Août 29, 2013 @ 15:47:40

      Bonjour, Je suis Janine Gerson, l’auteur de BELLA, et je découvre votre commentaire. Avez-vous lu mon livre ? Donnez-moi vos impressions, cela m’intéresse. J’espère à bientôt

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :