Jo

Il en a toujours voulu à ma grand-mère. Quand il nous voyait ma sœur et moi, ses deux petites-filles, il avait toujours une petite pique pour sa première femme. Pourtant il s’était remarié avec une femme douée en affaires. Ils vivaient bien entre Paris et Cannes. Lui toujours chic, avec sa canne, excellent bridgeur. Jo ou Joseph. Et puis, il y avait l’histoire de la cuisse de poulet. Il nous expliquait que quand il était petit en Pologne, on donnait toujours la cuisse de poulet au père ; quand il avait été père, on donnait toujours la cuisse de poulet aux enfants et que maintenant qu’il était grand-père, il pouvait enfin manger la cuisse de poulet.

Il est arrivé avec ma grand-mère dans les années trente en France. Berger en Pologne, fourreur en France. Je savais qu’il s’était engagé volontaire mais j’ignorais que tous ces juifs apatrides avaient été incorporés dans la légion étrangère souvent avec des républicains espagnols réfugiés. Grâce à Internet, je l’ai retrouvé :

22ème Régiment de marche de volontaires étrangers

Susser Joseph 13-12-1905 Lubela/Pologne, 2ème classe Stalag VIIA

Mon grand-père, légionnaire… cela m’a laissé songeuse. Le frère de ma grand-mère également, celui qui est tombé dans les Ardennes.

Ils ont fait partie des régiments « ficelles », ainsi dénommés ironiquement par la radio allemande à cause de leur accoutrement de bric et de broc. Ficelle, car elle servait à attacher le fusil ou remplaçait la jugulaire du casque. Pas vraiment le temps et les moyens d’équiper et de former ces nouveaux arrivants. Pourtant, leur résistance et leur acharnement au combat ont été remarqués. (Il faut dire que tomber directement aux mains des Allemands ne les réjouissaient guère).

C’est ce qui arriva cependant à tous ces régiments au bout d’un moment. Mon grand-père  fut envoyé en Allemagne dans un stalag puis dans une entreprise de menuiserie. Il raconta qu’il était alsacien, ce qui expliquait son nom à consonance allemande. En fait, il était né près de Lemberg (autrichienne à sa naissance), Lvov (polonaise un temps) ou Lviv (ukrainienne encore). Comme il travaillait bien et qu’il comprenait l’allemand, ses patrons n’ont pas cherché midi à 14 heures. Pourtant il est tombé assez gravement malade et a dû revenir se faire soigner en France au Val de Grâce. C’est là, où il a tout raconté au médecin français qui le soignait. Le médecin a compris sa situation et les risques qu’il courait alors il l’a gardé au Val de Grâce en prétendant qu’il était malade pendant tout le temps de la Guerre.

Pendant ce temps-là, ma grand-mère rencontrait Nicolas et ma mère menait une vie de petite fille normale, allait à l’école, à la messe, portait de jolies tresses et se tenait bien droite.

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. BeB
    Juin 18, 2013 @ 11:07:04

    J’en ai la chair de poule.. Je ne peux plus écrire d’autre commentaire, mais je te lirai attentivement tant tes billets sont riches. J’ai la chair de poule de ce que je découvre sur le site http://www.picardie-1939-1945.org qui, dans le « forum » donne la liste des prisonniers militaires du Stalag VIIA. Ton grand-père était avec mon oncle.

    Réponse

  2. BeB
    Juil 05, 2013 @ 08:00:18

    Le 22e RMVE est aussi honoré par une plaque sur le mur de la mairie de Fresnes-Mazancourt, village où le régiment a livré des combats héroïques en juin 1940, Mon oncle n’a jamais parlé de la terrible bataille des 5, 6 et 7 juin à ses proches ni de sa captivité dans ce stalag où il fut affecté à des travaux harassants sur les routes lors de son arrivée, qui rendaient malades les prisonniers..

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :