Sur le trottoir

J’ai cru que c’était lui. Qui attendait comme moi que le feu passe au rouge sur le trottoir d’en face. J’ai eu un pincement au cœur. Celui de le voir. L’idée que nous ne nous verrions pas, qu’il mourrait un jour, peut-être bientôt et que nous ne nous dirions rien.

J’ai cru le voir un autre jour. Particulier, dans ce parc où j’attendais cet examen ce jour angoissant. J’ai cru le voir assis sur un banc. Ce n’était pas lui. Ce jour-là, j’aurais aimé me blottir dans ces bras et lui dire combien j’avais peur.

Une autre fois, il s’était écrié : « J’aimerais bien avoir une fille ».

J’y avais cru. Au téléphone, je lui avais dit : « J’aimerais bien avoir un père ».

Il avait été enfin clair : « Ce n’est pas possible, j’ai fait un choix ».

Je m’en fiche de tout ça. Le tableau n’est pas si noir. Je prendrai ce qui reste. On regardera les étoiles, on parlera de Royère et puis c’est tout.

Publicités

9 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. mab
    Avr 18, 2013 @ 07:56:14

    Un acte manqué en somme.

    Réponse

  2. heure-bleue
    Avr 18, 2013 @ 08:27:48

    Je crois lire l’histoire de ma belle fille

    Réponse

  3. samantdi
    Avr 18, 2013 @ 18:42:36

    Du coup, j’ai répondu sur mon blog…

    Réponse

  4. anita
    Avr 18, 2013 @ 20:09:49

    Bonjour,
    j’arrive ici par le blog de Samantdi. Je n’ai pas trouvé de contact mail, alors je vous écris ici. Ce n’est pas un billet que j’ai envie de commenter, mais l’ensemble. ou plutôt que de commenter, dire une émotion parce qu’il y a une infinité de fils qui vibrent à vous lire. Des fils communs, plus que je ne saurais dire publiquement.
    Et Apollinaire en plus.

    Réponse

  5. le-gout-des-autres
    Avr 19, 2013 @ 14:05:52

    Tu es la jeune fille au père ?

    Réponse

  6. Madila
    Avr 19, 2013 @ 17:04:40

    bonjour, j’ai lu hier le billet de Samantdi. Puis par hasard, en cherchant mon ancien blog, je suis tombée sur le billet où tu parlais de l’achat d’un bracelet ! Merci, et donc maintenant, je vais suivre ton blog.

    Réponse

  7. BeB
    Avr 19, 2013 @ 21:29:38

    J’ai l’impression de comprendre mais je bute tout de même.
    J’ai essayé de retrouver le billet que tu avais écrit sur ton père, mais je n’ai pas réussi. Si je me souviens bien, ton père est originaire du centre de la France, de la Creuse je crois. Et Royère est dans la Creuse.
    Je ne peux que m’arrêter là, et c’est comme si tu évoquais un rêve. Celui de toi avec ton père…Mais peut-être est-ce d’un autre homme réel dont il s’agit.
    Ton histoire va me poursuivre ; elle me poursuit déjà. Et pourtant je sais qu’il ne faut pas que je cherche à résoudre l’énigme, simplement me laisser porter par ton évocation – finalement suffisante…- et l’accepter telle qu’elle est.

    Réponse

  8. BeB
    Avr 19, 2013 @ 22:17:48

    n.b. Non ce n’est pas un rêve – parce que tu ne dors pas. Comme un décalque de la réalité, écrit sur la pointe des pieds, qui m’a fait toc toc au cœur au fur et à mesure que j’imaginais ce qui a manqué ; cet homme, absent lorsqu’il t’aurait été nécessaire, qui n’a pas dit ce qui t’aurait fait du bien, compte tout de même parce que tu vas lui donner plus de poids n’est-ce pas…

    Réponse

  9. lili plume
    Avr 20, 2013 @ 13:22:54

    ma demi-soeur, 73 ans, ne s’est jamais consolée de n’avoir pas connu son père. Elle me l’a encore dit la semaine dernière.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :