Qui sait?

Pourquoi ne se sont-elles jamais reparlées ? Je ne le saurai jamais. Il existe une photo où ils sont encore tous réunis. C’est une photo écornée, la seule qui reste. Ma mère n’est pas encore née. Cyla est particulièrement souriante, son mari soulève Charles probablement. C’est une photo de groupe qui réunit ma grand-mère, ses trois frères, ses deux sœurs, leurs maris, leurs premiers enfants. J’y reconnais la joie dont elle me parlait, celle d’être arrivé en France. Pas la richesse mais plus la pauvreté et aussi la liberté, la religion version light, loin des rabbins, des parents, du qu’en-dira-t-on. Cette photo doit dater des années 35. Il manque sa mère et une sœur qui sont restées en Pologne. Son père était mort des fièvres, disait-elle.

Pourquoi ne se sont-elles jamais reparlées ? Après tout ce chaos, elles étaient les deux seules survivantes de leur famille directe : ma grand-mère et sa sœur Dopché ?

Plus exactement, pourquoi Dopché n’a jamais reparlé à Clara, ma grand-mère ? Elle ne la regardait même pas. Comme si elle n’existait plus.

Petite, je trouvais ça étrange. J’avais posé la question à ma mère qui m’avait dit que Dopché était devenue folle. Mais je voyais bien qu’elle n’était pas complètement folle. La preuve, elle venait dîner chez nous et m’avait offert toute la collection de La Petite maison dans la Prairie.

Plus grande, j’avais fini par poser la question à ma grand-mère. Elle avait levé les yeux au ciel et cela avait été toute sa réponse.

Encore plus tard, je trouvais ça dingue. Père, mère, frères, sœurs, tous étaient morts et les deux seules qui survivaient ne se parlaient pas. Elles sont mortes toutes les deux maintenant. D’abord Dopché, puis quelques années plus tard ma grand-mère.

Je ne saurai pas. Je peux juste émettre des hypothèses.

Dopché a une petit fille unique qui vit à Paris. C’est ma cousine qui a à peu près mon âge. La dernière fois que nous nous sommes parlées, je devais avoir six ans. Cela fait donc 37 ans que je ne l’ai pas revue. Comme quoi, une forme de silence perdure.

Peut-être se pose-t-elle la même question que moi ?

Publicités

6 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. lili plume
    Mar 22, 2013 @ 14:34:55

    tu devrais lui poser la question, elle en sait peut être plus que toi ?

    Réponse

  2. BeB
    Mar 22, 2013 @ 15:23:19

    J’espère que tu auras passé un bon séjour dans les montagnes.
    Tu es revenue. Mais avec tes questions qui reviennent, pleines de blancs.
    Parler n’aurait-il pas vivifié un passé qu’elles voulaient éteindre. Et mis en commun leurs deux culpabilités d’avoir survécu à leur famille, qui se seraient ainsi consolidées..
    Peut-être pensaient-elles pouvoir oublier cette période, chacune de son côté…Ne pas doubler ses propres souvenirs avec ceux de l’autre. Tant d’êtres n’ont plus voulu parler « après »…
    Mon commentaire me semble de trop, étant sûre que tu as fait le tour de la question. Mais comment ne pas te mettre quelques mots, pour te dire combien je comprends tes interrogations…

    J’allais terminer comme Lili Plume : qui sait si le temps n’est pas venu pour toi de tenter de reprendre contact avec ta cousine…C’est le seul pas qui semble possible.

    Réponse

  3. heure-bleue
    Mar 23, 2013 @ 21:06:03

    Je commence à faire des recherches, je suis grand mère et je ne trouve plus personne pour m’aider juste un peu d’administratif et lorsque tu ne connais pas le lieu ne naissance, rien n’est simple Pourquoi n’osons nous pas poser les questions aux survivants

    Réponse

  4. le-gout-des-autres
    Mar 24, 2013 @ 06:29:41

    Pourquoi ne demandes-tu pas à la petite-fille qui a ton âge ?
    Veux-tu perpétuer la tradition du silence ?

    Réponse

  5. seringat
    Mar 24, 2013 @ 12:01:45

    Je ne sais pas comment se fait le cheminement de la pensée. On sait des choses, mais on ne s’en rend pas compte. Pour ma cousine, c’est flagrant. Il est temps de la voir mais ce n’est pas si simple car nous n’avons aucun lien. Je ne connais même pas son adresse.

    Réponse

  6. eleonortrois
    Mar 26, 2013 @ 06:50:52

    Ce serait dommage de ne pas essayer de contacter ta cousine, quand bien même elle ne partagerait pas ton cheminement…pour rompre cette chaîne de silence …Et pouvoir à ton tour répondre un jour aux questions de tes enfants…on ne réparera pas le passé, on ne complétera pas les non-dits, mais au moins quelque chose aura été tenté !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :