Drôle de journée

Celle d’hier. Cela a commencé par un banal rendez-vous annuel dans un cabinet de radiologie. Ce genre de cabinet où il n’ y a que des femmes. L’examen touchait presque à sa fin et je venais de dire au médecin « Tant mieux parce que je n’ai pas le temps qu’il m’arrive quoique ce soit ». Et puis, et puis, ça a ralenti, ses gestes sont revenus au même endroit. « Vous avez été opérée récemment? »    » Je vais aller voir les échos des années précédentes ».

Allongée là en se disant « Putain, merde ». (En apparté : c’est moi qui remplis l’essentiel de la nouvelle tirelire à gros mots de la famille, une vraie vache à lait, pourtant je peux avoir l’air prout-prout chicos.)

Il est revenu et m’a dit « Je suis désolé, il n’y avait rien les années précédentes, c’est certainement à 80 % bénin, mais il faut vérifier,vous pouvez revenir à 14h 15 pour une ponction ». Devant mon hésitation, il m’a regardée droit dans les yeux « Parce qu’en début d’après-midi, il y aura le biologiste et on saura tout de suite ».

Je ne suis pas rentrée chez moi parce que c’était trop loin. J’ai mangé un sandwich sans avoir faim, trouvé un parc où se poser. Il faisait doux hier, mes yeux suivaient les lignes d’un livre que mon cerveau refusait de lire. Je pensais au détachement, si tout venait à foirer à cause de ça. Si on me disait  vous comprenez ce n’est pas le moment. Vous allez être trop fatiguée, tous ces changements. Je pensais à Clo qui s’emmerde drôlement avec ce truc. En sortant du parc, j’ai touché le tronc des arbres, en me disant que ça ne servait à rien car j’avais déjà touché le bois d’un placard dans le cabinet juste avant l’examen.

Je vous passe la ponction, rien d’horrible. Quatre mains, comme ils disaient. On va savoir dans deux minutes, si on a un doute on fera une biopsie. Le biologiste est parti et le radiologue est resté à côté de moi.  » Alors, comment ça se passe un détachement, vous devez passer un examen? » Au bout d’une minute, il est aussi parti et j’ai attendu. Pas longtemps. C’est le temps qui est la variable. Il est revenu vite, il marchait vite et s’est penché  à travers l’embrasure de la porte. « C’est bénin » m’a-t-il dit en souriant.

Purée, j’étais soulagée. Lui aussi visiblement. « Avec vos antécédents, il fallait qu’on soit sûr; vous allez pouvoir repartir à vos activités trépidantes ».

J’ai appelé G. et mes doigts tremblaient un peu sur les touches de l’appareil.

Hier soir, aujourd’hui, ce n’est pas vraiment la joie qui l’emporte, pas envie de trépider non plus. Je pense juste aux chemins qui peuvent changer, aux personnes qui n’ont pas d’autre choix que de  bifurquer et aux mots des médecins pour habiller le doute.

PS : Si l’Inspecteur de Lettres modernes ne me donne pas un avis favorable, je le livre à Tarantino pour qu’il en fasse de la bouillie dans son prochain film. Non mais!

 

 

Publicités

6 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. heure-bleue
    Mar 06, 2013 @ 10:44:40

    Tu as du être fatigué hier soir…Le stress ça fatigue….

    Réponse

  2. le-gout-des-autres
    Mar 06, 2013 @ 11:26:51

    Ça… Les radiologues sont vachement meilleurs que Tarantino pour ce qui est de ménager le suspense…

    Réponse

  3. BeB
    Mar 06, 2013 @ 13:27:00

    Il faudrait ne plus repasser par de tels lieux qui décuplent l’ anxiété à une vitesse grand V, des lieux à oublier et pourtant des lieux devant revenir sur notre carte de géographie personnelle. J’ai avalé tes mots, en en sautant quelques-uns, voulant arriver au bout, savoir.. Ouf, quand j’ai lu ce mot si attendu : bénin.
    Ce mercredi ne sera pas de trop pour évacuer tout ce mauvais sang..

    Réponse

  4. lili plume
    Mar 06, 2013 @ 20:45:55

    j’ai déjà eu plusieurs ponctions, ce n’est pas douloureux effectivement.

    Réponse

  5. mab
    Mar 07, 2013 @ 17:07:07

    Moi aussi je suis allée direct à bénin!

    Réponse

  6. berthoise
    Mar 09, 2013 @ 13:49:21

    pas sympa ces moments, Heureusement c’est bénin.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :