Aujourd’hui, gongonner

N’ayant pas de pièce de tissus qui gongonne hormis une banale nappe en lin, il faut trouver autre chose.

– Avoir l’esprit qui gongonne : idée assez rebattue de celui ou celle qui pense trop, qui réfléchit douloureusement.

Autre possibilité. Plus concrète.

– Avoir la peau qui gongonne.

Autour du cou notamment. Observation de cette surface qui plisse de manière assez peu symétrique contrairement aux rides du visage.

gongonner : se dit de pièces de vêtement qui font des plis qui vont mal.

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. le-gout-des-autres
    Mar 02, 2013 @ 20:37:16

    Bref, tu es en train de nous expliquer à quoi on ressemble après le coup de vieux qu’on vient de prendre !
    Sympa la nana…

    Réponse

  2. BeB
    Mar 03, 2013 @ 16:11:59

    Je comprends pourquoi ce verbe, qui nous fait sortir de nos gonds et bougonner, a disparu…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :