Django Unchained

A la moitié du film, je me suis dit « Ben tu vois, t’aimes bien Tarantino en fait ». Après l’arrivée de Leonardo et de la violence abjecte qui l’accompagne, je me suis dit :« Ben non finalement, Tarantino, c’est pas trop ta tasse de thé ». Il en faut pour tous les goûts.

Je n’ai pas parlé de Lincoln parce que « Bof », ni d’Hernani au Vieux Colombier parce que « Rebof ».

Publicités

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. mab
    Fév 25, 2013 @ 10:24:14

    Pas bof Léonardo quand même!

    Réponse

  2. berthoise
    Fév 25, 2013 @ 11:55:57

    Tarantino, je ne peux pas, la violence, le sang, la torture, je ne peux pas.

    Réponse

  3. BeB
    Fév 26, 2013 @ 20:51:22

    Je n’ai pas encore vu ce documentaire Sugar man – dont on me dit le plus grand bien et qui ne passe que dans quelques cinémas…Il pourra peut-être mettre fin à la série des « bof ». Cela fait pas mal de temps que je n’ai rien vu du côté des films ni du théâtre : j’éviterai donc tout ce que tu as cité.
    Sugar Man (Searching for Sugar Man) : documentaire suédois et britannique évoquant le parcours du chanteur folk américain Sixto Díaz Rodríguez.
    Prix du public international du Festival de Sundance 2012 et Oscar du meilleur film documentaire en 2013.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :