La femme gelée

Je viens de terminer le roman.

Après avoir fermé le livre, je suis restée scotchée sur le canapé une bonne demi-heure à digérer le choc.

G. m’a demandé : « Mais qu’est-ce que tu as ? »

Difficile à expliquer. Je ne m’attendais pas dans la dernière partie à un regard si dur sur les autres et sur sa propre vie.

Dans la TPB (Très Petite Bibliothèque), je n’ai plus de place pour ranger les livres, alors je l’ai placée sur Simone de Beauvoir et Jean-Paul. A un moment, sans faire attention, je l’avais posée sur Robert Antelme mais je me suis dit : « Après tout ce qu’il a vécu le pauvre, tu vas pas lui faire ça » et j’ai cherché mieux.

Si j’avais eu Autant en emporte le vent, ça lui aurait convenu.

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. le-gout-des-autres
    Jan 06, 2013 @ 20:14:56

    Ah ! Toi aussi ça t’a fait cet effet ?
    Qu’on soit homme ou femme.
    (je dis ça parce qu’Heure-Bleue et moi l’avons lu avec un décalage que très peu), ça marque.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :