Rhume et jargon

Un gros rhume m’a réveillée ce matin. La tête au carré, les sinus bien compressés. Ce mercredi sera donc cocooning. Pas de piscine. Tranquille à part les courses et quelques rendez-vous. Hier j’étais particulièrement stressée par une petite présentation que je devais faire au conseil d’école sur un projet mathématiques Le Koala que tous les cycles II font ensemble. Je suis une grosse « traqueuse » et je confesse avoir même pris un calmant pour me sentir mieux. Donc entre le rhume, le calmant et les émotions, je me sens comme repassée au fer en ce petit matin.

Tout ça pour en venir aux « apprenants », car si vous allez voir Dans la maison, et si en plus vous êtes enseignants, vous rigolerez bien des nombreux clins d’œil ironiques et compatissants de François Ozon. Sans compter, une pancarte de lieu à la fin du film ; seuls les enseignants peuvent la connaître et se dire : « Non ? ça ne va pas se terminer là » ou bien « Et si nous allions tous terminer là ? »

Donc je reviens au jargon. Par exemple dans le primaire depuis quelques années, nous devons faire de « l’aide individualisée ». En d’autres termes, nous prenons 2 à 3 élèves pour faire du soutien. Mais le mot « soutien » est considéré comme dévalorisant, marquant pour l’apprenant, aussi nous avons l’obligation de parler d’aide individualisée.

Vendredi dernier, j’étais donc en tête à tête avec Krousty et Gaston. A la fin de notre petite séance, je leur annonce :

–      Aujourd’hui, c’est le dernier jour de l’aide indidivividuaua….

Krousty me regarde avec son air de Krousty, la bouche ouverte, les yeux ronds, genre « est-ce qu’elle va y arriver ? » Puis plein d’empathie, il me dit :

-C’est pas facile à dire.

Il se retourne vers Gaston et ajoute :

–      Moi, j’appelle ça le soutien, c’est plus facile.

Pourquoi ne pas appeler un chat, un chat ? Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple?

Publicités

11 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. heure-bleue
    Oct 24, 2012 @ 08:21:07

    Dire qu’on fait même du soutien en maternelle….

    Réponse

  2. berthoise
    Oct 24, 2012 @ 08:27:43

    En tant que remplaçante, j’évite le soutien. Dont je ne pense pas que du bien. mais là, j’ai pas envie d’expliquer. C’est ça mon problème, passé une certaine heure, j’ai plus envie d’expliquer.

    Réponse

  3. le-gout-des-autres
    Oct 24, 2012 @ 08:31:00

    Ce Krousty est excellent.
    Il va se faire virer pour cause de « pas politiquement correct », d’ici pas longtemps, je le sens.
    Si ça continue il dira aveugle et sourd au lieu de non-voyant et non-entendant.
    L’étincelle qui fera déborder le vase c’est le « couillon ! » adressé à quelqu’un au lieu du « mal-comprenant » si attendu…

    Réponse

  4. samantdi:-)
    Oct 24, 2012 @ 08:38:51

    Moi je suis POUR le soutien (c’était le commentaire constructif du jour) !
    L’aide individualisée, si elle peut l’être avec de très petits effectifs, si elle mérite son nom, pourquoi pas ? Mais au lycée, on est arrivé à imposer aux profs et aux élèves de l’aide « PERSONNALISEE » avec 37 élèves…. Quelle malhonnêteté !

    Bon mercredi en tout cas 😉

    Réponse

  5. seringat
    Oct 24, 2012 @ 16:39:42

    Merci pour vos petits mots. Aujourd’hui, je me suis autosoutenue grâce à l’aide individualisée de mon lit. Mon Krousty peut être très pénible mais je l’adore (surtout lorsque je ne le vois pas). J’espère que la Merveille ne fait pas de soutien car pour les maternelles, je trouve ça rude. Malheureusement la création de l’aide individualisée a servi d’arguments au précédent gouvernement pour supprimer des postes d’enseignants du RASED qui n’avaient pas de classe mais intervenaient auprès des enfants en difficulté et puis elle allonge la journée déjà très longue des enfants. Néanmoins, c’est précieux de pouvoir travailler et échanger en si petits groupes. Samandti, j’oserai dire que ce n’est qu’une question de cadrage. Avec un peu de bonne volonté et un bon système de focalisation, on peut aider individuellement un élève au milieu de 36 autres. C’est la qualité de l’enseignant qui compte et pas le nombre d’élèves. (humour bien sûr, pour continuer dans les bonnes paroles de notre administration).

    Réponse

  6. BeB
    Oct 24, 2012 @ 17:44:37

    Je regardais ton blog de temps en temps et étais étonnée de ne pas trouver un nouvel article tant tu nous as habituée à la fidélité en la matière, pratiquement journalière ! Je ne sais si c’est ainsi que l’on tient un blog, s’il convient d’y écrire tous les jours, mais là, cela faisait un vide soudainement…De quoi inquiéter tes « clandestins » qui me deviennent familiers maintenant…
    RETAPE TOI BIEN SURTOUT ! Je vois que tu as pris les grands moyens. Avec cette douceur de l’air d’hier et ce refroidissement de ce matin, notre corps a de quoi peiner à suivre…
    Pour la petite histoire, pendant toute sa carrière, l’une de mes amies, institutrice en cours préparatoire à Aubervilliers, arrivait à ce que TOUS ses élèves sachent lire et écrire à la fin de l’année. Je crois t’avoir déjà parlé d’elle, et elle prenait en aparté un élève, pendant la récréation ou pendant un autre moment, quand elle jugeait qu’il avait besoin d’un « renforcement » , je ne sais combien de temps elle y passait ; en tous cas, cela portait ses fruits. Elle a dû prendre sa retraite il y a 7 à 8 ans, si cela se trouve peut-être 10 ans, je ne sais pas exactement. Evidemment, plus rien à voir entre ce temps là et nos temps actuels.
    NB Entre vous, les enseignants, vous avez effectivement un vocabulaire très particulier ; on arrive à suivre, évidemment, c’est encore du français mais pour les non initiés, cela donne l’impression qu’ils ne seront jamais intégrés à notre vocabulaire. Evidemment, cela doit être un peu comme ça dans plein d’autres secteurs..
    Je suis longue, excuse-moi, – au fait, on est peut-être limités en lignes ou signes – …mais j’ai envie de rajouter que je suis contente d’avoir des nouvelles d’un Krousty « comme s’il avait envie de t’aider »…Je retiens cependant que tu penses à lui quand il n’est pas là et que c’est mieux que lorsqu’il est là tout de même. Je crois que vous allez tout de même vous en sortir tous les deux…

    Réponse

  7. lili plume
    Oct 24, 2012 @ 18:37:04

    ce Krousty est croustillant !

    Réponse

  8. le-gout-des-autres
    Oct 25, 2012 @ 07:14:55

    @BeB
    Je me demande si le plus agaçant n’est pas la mauvaise habitude, de plus en plus répandue de parler par acronymes.
    On commence par remplacer un mot français, simple, court et explicite, par une phrase mal construite, puis la phrase par une périphrase encore plus mal brêlée. On en retire les articles et prépositions. On finit par ne conserver que l’initiale de chaque nom.
    On saupoudre avec des mots vaguement anglais mal utilisés (genre « item » pour « élément », « management » pour « gestion », ou mieux encore « revisité » pour « revisited » qui veut dire « revu » comme « revu une leçon » et non « revisité », tout de suite, ça pose son homme ou sa femme…)
    C’est d’une élégance rare. Les aficionados de la chose pensent que ça fait plus sérieux si le commun des mortels ne comprend plus.
    Normalement, l’éducation doit d’abord apprendre à se faire comprendre, comprendre et être compris.
    J’ai l’impression que c’est exactement l’inverse qui est pratiqué…

    Réponse

  9. heure-bleue
    Oct 25, 2012 @ 08:42:55

    Non, la Merveille n’a pas besoin de soutien scolaire limite elle discute avec la maitresse, elle est fille unique habituée aux adultes….

    Réponse

  10. BeB
    Oct 26, 2012 @ 18:59:47

    Merci Le Goût-des-autres pour cette explication si limpide.
    NB dans le NB de mon commentaire, je me suis rendue compte, après coup, que j’avais introduit le pronom « ils » sans qu’il se rapporte à quoi que ce soit de ce qui précèdait. Il signifie « les mots ». Ceci provient de ce que je ne me relis jamais, une habitude héritée lors de l’introduction des ordinateurs dans le monde de l’entreprise, car, dès ce moment, il n’y eut plus de temps pour la relecture. Tout allait si vite et le volume des tâches s’est multiplié…Je vais veiller à essayer de me relire pour ne pas truffer ce blog de fautes…malgré mon déclic d’envoyer dès le point final écrit.

    Réponse

  11. minha casa
    Oct 31, 2012 @ 10:00:11

    J’arrive de chez le Goût… j’ai bien fait de cliquer !!!
    Ma fille (ms) va avoir du soutien, oué moi je dis soutien, soi-disant pour prévenir d’éventuelles difficultés… pourquoi pas, après tout je ne suis rien qu’une maman qui n’y comprends rien n’est ce pas… puis le reste du temps je suis atsem, mais bon, c’est bien connu, une atsem, ça n’y voit goutte… lol

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :