Camille redouble

Comme la musique de « la boum », la chanson de Nena « Von 99 Luftballons
Auf ihrem Weg zum Horizont » m’a littéralement projetée dans mon cours d’allemand au lyçée Maurice Ravel. Car évidemment « Camille redouble » parle du souvenir et de sa réécriture. Clin d’œil encore à « Du vent dans mes mollets », l’instant où Camille choisit un titre sur le Juke box, un pressentiment et Barbara. Les copines, le club théâtre, les conneries, les garçons, le bahut, les profs. La petite lampe originale et  la demande d’adoption m’ont particulièrement touchée. L’abeille, la voix de Yolande Moreau. L’adolescence n’est pas dans la demi-mesure. Période merveilleuse seulement dans la réécriture. Un film à aller voir avec son pendant « Du vent dans mes mollets ». On en repart avec quelque chose.

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. mab
    Sep 23, 2012 @ 14:02:15

    Je note.

    Réponse

  2. BeB
    Sep 23, 2012 @ 19:51:23

    Contente que tu aies aimé..On redoublerait bien, n’est-ce pas ? .Et ce matou roux avec ses yeux dans les yeux de Camille…. Mon carnet de tickets ciné MK2 est bien entamé et va s’épuiser avec probablement  » Vous n’avez encore rien vu » de Resnais (dans 3 jours !) et peut-être Quelques heures de Printemps…Sauf si le soleil revient et alors je retourne sous les arbres…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :