Summertime

Etonnant disait Telerama, étonnant ce fut. Toujours cette Amérique vide, d’enfants paumés, de maisons en contre plaqué, de collège pourri, de transport scolaire. Une histoire en mode pause. Cela pourrait être sordide mais cet ado ne l’est pas à l’image de la nature qui l’entoure. C’est un film d’apprentissage comme l’on peut parler d’un roman d’apprentissage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :